The taste of… Paris

Blog gourmand sur la ville de Paris

Trésors janvier 17, 2010

Salon de thé Ladurée, Champs-Elysées, un dimanche après-midi.

 

Les nocturnes du 228, Hôtel Meurice juillet 14, 2009

Puligny-Montrachet 2004

Puligny-Montrachet 2004

Les nocturnes du 228, bar du palace Le Meurice.
Qui n’a pas rêvé d’y déguster les vins sélectionnés par le chef sommelier Nicolas Rebut, accompagnés de bouchées concotées par le chef triplement étoilé au guide Michelin, Yannick Alleno?
C’est Drôle de Princesse qui a eu la gentillesse de réunir environ 8 blogueuses pendant une heure de pur délice, vers la fin du mois de juin.
Rendez-vous à 18h tapantes, le soleil était haut dans le ciel, les touristes allaient et venaient dans le hall du palace.
Loin de tout cela, nous étions regroupées dans le bar 228, par tables de 4 (j’étais accompagnée de ma fidèle acolyte de dégustation, Miss Fashion) les hostilités pouvaient débuter.
Dans l’ordre:
P1080445 – Champagne Jacques Lassaigne, les vignes de Montgueux, avec une tartine croustillante de langoustines, émincé cru de champignons de Paris et artichauts condimentés (photo ci-contre); champagne très fin, tartine fraîche et en parfait accord.
– Puligny-Montrachet, domaine Louis Carillon 2004 blanc, avec un dos de saumon de l’Adour doucement confit, étuvée de chou de printemps aux écorces d’orange, consommé clair aux baies de genièvre. J’ai malheureusement trouvé le vin un peu fade.
– Bandol, château de Pibarnon 2004, avec un filet de boeuf lardé et mariné à la confiture d’algue, polenta, faisselle et copeaux crus de légumes. Vin rouge  élégant et soyeux, une merveille.  Bouchées bonne, mais je ne suis pas très fan de la viande de boeuf, alors…
– Jurançon moelleux « Uroulat » 2007, C. Hours, avec une poire rôtie en croûte de sucre, feuilleté de glace royale et glace au miel de sapin. Idéal pour finir en beauté. Un Jurançon parfait, doré, fruité. Un dessert sucré à souhait!
Ce dernier vin m’a un peu sidérée, je l’ai vraiment adoré, au point de considérér l’option de m’en prendre une bouteille pour ma petite consommation personnelle. Mais je rentrais à vélo, et un accident est si vite arrivé… D’autant plus qu’avec tout le vin que nous avions bu, on a soudain trouvé qu’il faisait très chaud dehors…!
Très bon souvenir, les noctures du 228 sont un must à faire entre ami(e)s!

Le Meurice: 228 rue de Rivoli, Paris 1er. Tel: +33 1 44 58 10 10. Métro: Tuileries (l1).

Mes Photos (Flickr).

 

Le plateau-déjeuner chez Hélène Darroze mars 21, 2009

Le plateau-déjeuner

Le plateau-déjeuner chez Hélène Darroze

La grande chef aux 2 étoiles Michelin tient un restaurant gastronomique rue d’Assas, qui comprend trois ambiances: la salle à manger pour les grands (et gros) repas, le boudoir pour l’heure du thé, (un post à venir sur ce sujet!), et le salon pour un déjeuner plus léger. Ce dernier propose le fameux plateau-repas, un concept qui fait des ravages. Mis en place récemment pour allier rapidité, haute cuisine et surtout prix abordable, il réunit entrées et plats dans un même plateau; le dessert étant servi après. Avantages: ça va plus vite (les cols blancs du coin, en pause déjeuner, n’ont pas forcément le temps de rester deux  heures à table!) et…ce n’est pas cher pour un tel établissement (25 euros!).  Inconvénient: euh…

Je me faisais donc un devoir moral d’essayer…

Au menu ce jour-là:
– beignets de chou fleur en croute d’encre de seiche
– œuf cocotte, jus de cresson et lardons
– soupe de parmentier de légumes, piment d’espelette
– maquereau en croute verte et son étuvée de poireaux-crayon
– sucette de foie gras en croute de pain d’épices
– onglet de bœuf sauté minute, jus de gingembre et panisse
– millefeuilles aux agrumes du Japon et crème de thé Darjeeling
Le service évolue de façon efficace et sympathique dans un décor épuré fait de fauteuils profonds, gros coussins, tables en bois et couverts colorés. J’ai particulièrement aimé la sucette de foie gras, très originale -mais trop petite! Si je n’avais pas passé 5 minutes à prendre le plateau en photo, j’aurai aussi dégusté chaud (quand j’ai attaqué certains plats l’étaient moins malheureusement). Le millefeuille aurait mérité d’être plus gros. C’est peut-être le seul problème avec cette formule: c’est tellement bon que les portions en deviennent un peu trop petites!
Le déjeuner a duré, montre en main, 55 minutes, et je suis sortie non seulement rassasiée mais aussi ravie d’avoir pu, pour un tel prix, me faire plaisir et essayer un lieu aussi prestigieux. Merci Hélène Darroze.
PS: certains critiques estiment que son restaurant, bon et plaisant, ne mérite pas ses étoiles. Voir la vidéo du critique François Simon notamment.
Voir mes photos sur Flickr.
Restaurant Hélène Darroze: 4 rue d’Assas. Métro: Sèvres Babylone. Tel: 01 42 22 00 11. Mail: reservation@helenedarroze.com. Déjeuner de 12h30 à 14h30. Réservation fortement conseillée.
 

Café Florian, Venise février 24, 2009

choccolate con panna et choccolate y tazzaUne institution à faire absolument si vous êtes de passage à Venise, surtout si comme moi vous avez eu la chance de voir le carnaval…C’était irréel de voir les gens costumés comme au XVIIème ou XVIIIème siècle se presser dans les petites salles aux dorures fanées, prendre leur thé, peu soucieux du regard des passants et des flashs des touristes!

Le chocolat chaud (chocolat chaud à la crème -gauche- ou à la tasse) y est excellent (mieux qu’au Café Quadri, de l’autre côté de la place Saint Marc) car très consistant. Environ 9 euros.

florian

Café Florian: place Saint Marc, Venise, Italie. Tel: (+39) (041) 5205641. Site: caffeflorian.com

 

Poilâne décembre 6, 2008

tartes aux pommesIl n’y a pas beaucoup de boulangeries Poilâne dans Paris… Seulement 2. Et dans chaque boulangerie Poilâne, il n’y a pas beaucoup de choix. Oubliez les boulangeries traditionnelles qui regorgent de viennoiseries,  patisseries et d’un choix pléthorique de pains. Qui souvent cache une médiocre qualité (patisseries industrielles, baguettes sèches, mie blanche).

Au Pain Poilâne, maison fondée en 1932 au 8 de la rue du Cherche-Midi, c’est tout le contraire, et c’est tant mieux. Dans la boulangerie, on trouve des croissants, pains au chocolat, des chaussons aux pommes et tartes aux pommes, et un flan patissier. Sur les étagères en bois, les grosses miches qui ont fait le succès de la maison: faites au levain naturel, cuites au bois, elles ont l’avantage de se conserver longtemps et on peut couper de larges tartines. Les bistrotiers l’ont depuis longtemps adoptée. Pour preuve, on connaît tous les tartines Poilânes servies sur le pouce au café du coin. La petite boulangerie rustique de la rue du Cherche-midi est quasiment tout le temps pleine. Mais entre les nombreuses clientes (oui c’est souvent du féminin!), l’on peut apercevoir aussi une rangée de pots de confitures, des biscottes et des sachets de sablés (les « petites cuillères en sablé »).Et c’est tout.

Notre propos nous amène ici à considérer la fameuse petite tarte aux pommes individuelle. Délicieuse bien sûr (son cousin le chausson aux pommes est tout aussi délicieux mais un peu plus étouffe-chrétien car recouvert de pâte). C’est tout simplement une merveille de culpabilité: la main de l’artisan dans l’aspect cabossé de la tarte, le bon beurre dans la craquante pâte feuilletée, la couleur dorée dévoilée par le papier d’emballage à l’ancienne. Les pommes fondent dans la bouche et je n’ai qu’une envie, dès que j’ai fini de manger ma tarte aux pommes, c’est d’en reprendre une autre. Ou de me jeter sur leur flan patissier, au choix. Ce dernier est à recommander aussi: tellement loin des triangles de gelée jaune insipide que l’on trouve dans l’immense majorité des boulangeries.

Devanture Poilâne

Poilâne: 8 rue du Cherche-midi, Paris 6ème. Métro Mabillon ou Sèvres-Babylone (l10).  Tel: 01 45 48 42 59. Du lundi au samedi de 7h15 à 20h15. Autre adresse: 49 boulevard de Grenelle, Paris 15ème. Métro: Dupleix (l6). Tel: 01 45 79 11 49. Du mardi au dimanche de 7h15 à  20h15. Chaussons aux pommes: 1,60 euros. Tartes aux pommes: 2,20 euros.

Photos sur Flickr.

 

French Onion soup juin 6, 2008

Filed under: Intemporel — LN @ 10:23
Tags: , , , ,
http://www.flickr.com/photos/leemei/576734375/
On a late Friday night (actually it was Saturday morning at 5am), after clubbing, my friend ans I were hungry. But in Paris, only a few restaurants are open in the middle of the night.
Since 1946, Le Pied de Cochon has not closed its doors at all. It’s open 24h/24. So we naturally decided to head there. It was neither empty nor crowded; a mix of locals and tourists. At night the menu only offers a selection of dishes from the full menu but fortunately, the onion soup was there, waiting for us.
Au Pied de Cochon is also famous for its gratinée onion soup (French speciality), pig dishes and its… seafood. From the New York Times’ Travel guide:
« Their famous onion soup and namesake specialty (grilled pigs’ feet with béarnaise sauce) still lure visitors, and where else in Paris can you get such a good meal at 3am? Other specialties include a platter named after the medieval patron saint of sausage makers, la temptation de St-Antoine, which includes grilled pig’s tail, pig’s snout, and half a pig’s foot, all served with béarnaise and pommes frites; and andouillettes (chitterling sausages) with béarnaise. Two flavorful but less unusual dishes: a jarret (shin) of pork, caramelized in honey and served on a bed of sauerkraut, and grilled pork ribs with sage sauce. On the street outside, you can buy some of the freshest oysters in town. »
The secret of the French gratinée onion soup lies in using beef stock and the slow caramelizing of the onions.
From Simply Recipes: « The trick to a great French onion soup is starting with good stock. French onion soup is usually made with beef stock. I’ve made delicious soup with stock from the leftover rib bones of a rib roast. Another important element is the proper caramelization of the onions. Caramelizing onions take at least thirty minutes of slow cooking the onions over medium high heat. The browning, or caramelizing, of the onions brings out the sweetness in them. »
That said, if you happen to go to Paris (clubbing or just sightseeing), if you are hungry don’t forget au Pied de Cochon, open anytime of the day. Their onion soup is perfect to warm you up in the middle of the night.
Au Pied de Cochon: 6 rue Coquillière, Paris 1er. Tel: 01 40 13 77 00. Web (nice website!): www.pieddecochon.com French onion soup: 7 euros.
Picture from mycookinghut via Flickr. Blog here: mycookinghut.com
 

My mate, Marmite mai 23, 2008

Filed under: Intemporel — LN @ 12:15
Tags: , , , , ,

On me dit souvent que j’ai des goûts bizarres: chien, tortue, intestins de serpent, fourmis ou brochettes de scorpions, j’ai tout goûté et j’ai tout adoré.

Tout? Y compris Marmite, produit typiquement anglais. C’est une pâte à tartiner marron à base de levures riches en vitamine B1; le goût est très inhabituel et ne plaît pas à tout le monde! Marmite est pourtant un produit qui a l’avantage d’être très saint: quasiment pas de matière grasse ni de sucre (mais assez de sel je pense).

Marmite est très populaire en Grande Bretagne, et présent dans les souvenirs de tous. Cette pâte dégoulinante est associée au fameux English breakfast et aux sandwiches. On la tartine sur des toasts, seule ou sur du beurre, on l’inclut dans des sandwiches au fromage, ou au concombre, avec de la salade ou encore des pickles, les possibilités sont très nombreuses. Le truc avec la Marmite est que c’est un produit caméléon, on peut le mettre partout . J’ai d’ailleurs ma petite variante personnelle: du yaourt nature (ou du lait chaud) avec du müesli, et l’on finit avec un peu de Marmite et l’on mélange le tout… Miam!

Il existe des dérivées du Marmite dans les pays du Commonwealth (Vegemite en Australie par exemple).  Le site internet du produit est très sympa: on peut choisir son camp (« Love it » ou « Hate it »), acheter son tee-shirt « J’adore Marmite! », adhérer au fan club ou découvrir une revue de presse de sites internet loufoques sur Marmite!

Photo par Bunchofpants via Flickr.

 

Variations autour de la truffe noire/ Ode au macaron… mars 10, 2008

Filed under: Intemporel — LN @ 12:04
Tags: , , ,

Macaron

Pierre Hermé,
Voulez-vous m’épouser?

Pardonnez mon insolence,
Mais je ne peux m’empêcher
Ma flamme de déclarer,
A celui qui m’a fait atteindre
Le paradis des sens.

Un orgasme même!
Lorsque je goutais la crème
Fondante et délicieuse
De la truffe vénéneuse.

Ah! Vos macarons,
Caramel, foie gras ou passion,
Faudrait vraiment être un Tartuffe,
Pour ne pas s’en mettre plein la truffe!