The taste of… Paris

Blog gourmand sur la ville de Paris

La reine des galettes à l’hôtel Meurice janvier 14, 2010

Filed under: Branchouille — LN @ 11:58
Tags: , , , , ,

Lundi soir, 19h, hôtel Meurice. Nous avions RDV avec la traditionnelle galette des rois, et en l’occurrence ce soir-là, la galette des reines puisque nous n’étions que des filles. A l’exception d’un ou deux représentants de la gente masculine!

Dans le salon Pompadour, le champagne coulait à flot. Chantal Thomas discutait dans un coin, tandis que les serveurs coupaient la reine de la soirée… la galette. Réinterprétée par Camille Lesecq, chef pâtissier du Meurice, elle était à la traditionnelle frangipane…avec des mûres. Super bonne! Avec un bon goût fruité…Du coup, on en prend plus que de raison, et adieu nos bonnes résolutions post-fêtes de fin d’année!

Pas grave, j’ai encore 11 mois et demi pour me rattraper…

Mes photo sur Flickr.

 

Les nocturnes du 228, Hôtel Meurice juillet 14, 2009

Puligny-Montrachet 2004

Puligny-Montrachet 2004

Les nocturnes du 228, bar du palace Le Meurice.
Qui n’a pas rêvé d’y déguster les vins sélectionnés par le chef sommelier Nicolas Rebut, accompagnés de bouchées concotées par le chef triplement étoilé au guide Michelin, Yannick Alleno?
C’est Drôle de Princesse qui a eu la gentillesse de réunir environ 8 blogueuses pendant une heure de pur délice, vers la fin du mois de juin.
Rendez-vous à 18h tapantes, le soleil était haut dans le ciel, les touristes allaient et venaient dans le hall du palace.
Loin de tout cela, nous étions regroupées dans le bar 228, par tables de 4 (j’étais accompagnée de ma fidèle acolyte de dégustation, Miss Fashion) les hostilités pouvaient débuter.
Dans l’ordre:
P1080445 – Champagne Jacques Lassaigne, les vignes de Montgueux, avec une tartine croustillante de langoustines, émincé cru de champignons de Paris et artichauts condimentés (photo ci-contre); champagne très fin, tartine fraîche et en parfait accord.
– Puligny-Montrachet, domaine Louis Carillon 2004 blanc, avec un dos de saumon de l’Adour doucement confit, étuvée de chou de printemps aux écorces d’orange, consommé clair aux baies de genièvre. J’ai malheureusement trouvé le vin un peu fade.
– Bandol, château de Pibarnon 2004, avec un filet de boeuf lardé et mariné à la confiture d’algue, polenta, faisselle et copeaux crus de légumes. Vin rouge  élégant et soyeux, une merveille.  Bouchées bonne, mais je ne suis pas très fan de la viande de boeuf, alors…
– Jurançon moelleux « Uroulat » 2007, C. Hours, avec une poire rôtie en croûte de sucre, feuilleté de glace royale et glace au miel de sapin. Idéal pour finir en beauté. Un Jurançon parfait, doré, fruité. Un dessert sucré à souhait!
Ce dernier vin m’a un peu sidérée, je l’ai vraiment adoré, au point de considérér l’option de m’en prendre une bouteille pour ma petite consommation personnelle. Mais je rentrais à vélo, et un accident est si vite arrivé… D’autant plus qu’avec tout le vin que nous avions bu, on a soudain trouvé qu’il faisait très chaud dehors…!
Très bon souvenir, les noctures du 228 sont un must à faire entre ami(e)s!

Le Meurice: 228 rue de Rivoli, Paris 1er. Tel: +33 1 44 58 10 10. Métro: Tuileries (l1).

Mes Photos (Flickr).